L’INRE

          

 

 

 

 

   La  demande en moyens didactiques se faisant de plus en plus pressante, une nouvelle organisation interne de l’IPN a été entreprise, comprenant la création de « la sous direction de l’élaboration et des moyens didactiques » (Arrêté interministériel du 5 mars 1979 relatif à l’organisation interne de l’Institut Pédagogique National : IPN). Aux fins d’amélioration des prestations de service des centres régionaux de diffusion et de documentation pédagogique (C.R.D.D.P), un décret portant création d’emplois spécifiques à l’institut pédagogique national fut promulgué (décret n° 84-290 du 6 octobre 1984). La réalisation technique et la gestion commerciale des moyens didactiques de l’IPN à travers le territoire national devenant des activités de plus en plus lourdes et complexes au regard du rythme de croissance du secteur de l’éducation nationale sous la pression des effectifs scolarisés, deux textes juridiques tendant à dissocier la foncction intellectuelle de l’institut (réflexion – conception – élaboration) et sa fonction purement commerciale (impression – diffusion – commercialisation) ont été pris ; il s’agit :
• de l’arrêté interministériel du 24 décembre 1990 portant réorganisation de l’Institut Pédagogique National (I.P.N).
• du décret exécutif n° 90 – 11 du 1er janvier 1990 portant création de l’Office National des Publications Scolaires (O.N.P.S), établissement public à caractère industriel et commercial.  
      Dans le but de développer l’activité de recherche au sein de l’institut, il a été décidé de prendre un arrêté portant création d’une unité de recherche scientifique et technique à l’Institut Pédagogique National (arrêté interministériel du 02 juin 1992).

Encore faut-il noter que, depuis la création de l’IPN en 1962, toutes les activités de recherche pédagogique ont été invariablement confiées à des commissions constituées de personnels de l’éducation nationale mis à disposition (enseignants et inspecteurs) sur proposition des inspecteurs généraux de l’époque chargés des différentes disciplines.

    Ces deux générations de mis à la disposition de l’IPN, la plupart du temps sans le moindre privilège en dehors du salaire du poste d’origine, n’ont certes pas la qualité de chercheurs en titre, mais ils ont le mérite d’avoir participé à la prise en mains du destion éducatif de la jeune nation algérienne au sortir de la nuit coloniale, ils ont peut être éprouvé la satisfaction d’avoir accompli une œuvre utile au service de plusieurs générations d’écoliers, de collègiens ou de lycéens, ils ont indubitablement capitalisé une précieuse exprérience, forgée par la pratique, l’inquiétude pédagogique, la docuemtation, les échanges, en un mot : l’autodidaxie. Le contexte de création de l’INRE La diversité des problèmes rencontrés dans la gestion du secteur de l’éducation et la prise en charge de ces derniers par l’IPN, a amené la promulgation du Décret n° 96 – 72 du 7 Ramadhan 1416 correspondant au 27 janvier 1996, portant réaménagement du statut de l’Institut Pédagogique National et changement de sa dénomination en Institut National de recherche en éducation (INRE), établissement public à caractère administratif. A ce décret se sont ajoutés :
   L’Arrêté interministériel du Aouel Dhou el Kaada 1418 correspondant au 28 février 1998, portant organisation interne de l’Institut National de Recherche en Education (I.N.R.E).

L’Arrêté interministériel du 17 Dhou el Kaada 1418 correspondant au 16 mars 1998, portant classement des postes supérieurs de l’Institut National de Recherche en Education (I.N.R.E).
La loi d’Orientation et de Programme à Projection Quinquennale sur la Recherche Scientifique et le Développement Technologique (1998 – 2002) fait ressortir en page 18 (Journal officiel de la République Algérienne n° 62 du 24 Août 1998) ce qui suit concernant l’INRE : « …..l’Institut National de recherche en Education, qui doit constituer le pôle d’excellence au niveau du réseau doit être renforcé dans ses moyens notamment humains, par des chercheurs de haut niveau pour fédérer le programme. »

Depuis la promulgation du Décret portant création de l’INRE, la direction générale de l’institut à œuvré à la mise en place d’équipes de recherches pluridisciplinaires réunissant aussi bien les compétences universitaires nationales (caution scientifique indispensable) que celles du secteur de l’éducation nationale (la connaissance du terrain et l’expérience pédagogique étant des atouts non négligeables).
Les activités de recherche au sein de l’institut rencontrant des entraves administratives dans la gestion des droits administratifs des chercheurs associés de l’INRE (rémunérés sur la base des dispositions du décret n°84-296 du 13 octobre 1984, modifié et complété, relatif aux tâches d’enseignement et de formation à titre d’occupation accessoire), et après consultation des instances du Ministère de l’Education Nationale et du Ministère de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique, il a été proposé de transformer le statut actuel de l’INRE Entreprise Publique Autonome (d’EPA) en Entreprise Publique à Caractère Scientifique et Technologique (E.P.S.T).